Aujourd'hui je veux vous parler de l'importance de faire des erreurs lorsqu'on apprend à parler une langue étrangère.

C'est une théorie qui est controversée, c'est-à-dire qu'elle ne fait pas l'unanimité,

mais à mon avis, il est primordial d'accepter de se tromper lorsqu'on fait nos premiers pas dans une langue étrangère.

Quand on est enfant et qu'on est exposé à notre langue maternelle,

nos parents et les gens qui participent à notre éducation font généralement preuve de beaucoup de patience et créent un environnement tolérant et bienveillant.

Cet environnement nous aide à nous exprimer et nous permet d'expérimenter avec la langue.

Et quand on est enfant, on fait des erreurs tout le temps !

Quand on est à l'âge adulte, et qu'on étudie une langue étrangère, je pense qu'il faut nous immerger dans un environnement tout aussi positif, encourageant et stimulant.

En tant qu'enseignant, je pense qu'il est plus bénéfique de laisser mes étudiants s'exprimer librement plutôt que de les corriger constamment.

Comme je l'ai dit, je suis tout à fait conscient qu'il existe plusieurs courants de pensée sur ce sujet.

Certains privilégient un parler parfait. Il faut absolument être corrigé dès le début afin de ne pas prendre de mauvaises habitudes.

Je ne suis pas d'accord avec cette approche :

à mon avis, et surtout lorsqu'on est débutant, il faut pouvoir développer la confiance qui nous permettra de faire face au caractère imprévisible des situations sociales.

Cela peut être angoissant de s'adresser à quelqu'un dans une langue qui n'est pas la notre,

ce n' est pas la peine d'y ajouter le fardeau, la pression de la perfection.

On le voit dans le système éducatif français, qui est particulièrement exigeant.

On a tendance à vouloir corriger tout le temps. A l'école, on fait beaucoup d'exercices de dictée par exemple.

Cependant lorsqu'on applique ce modèle à l'apprentissage d'une langue étrangère, en réalité, on ne fait que créer ou renforcer des inhibitions.

Et cela ne facilite pas notre développement.

D'ailleurs, il est clair que les français ne parlent pas bien les langues étrangères.

C'est sans doute le résultat d'un ensemble de facteurs linguistiques et culturels mais je pense que cette tendance au perfectionnisme y contribue lourdement.

Une fois qu'on a atteint un certain niveau, je pense qu'avec l'expérience - si on en ressent le besoin, le désir ou la curiosité - on devient capable de corriger nous-même nos propres erreurs.

Par exemple, si votre objectif est de parler avec un accent parfait, vous trouverez vous-même le moyen d'évaluer votre accent et de le réajuster.

En revanche, si l'accent n' est pas une priorité pour vous, je suis sûr que vous saurez vous faire comprendre, même si votre accent étranger est très marqué.

En conclusion, mon conseil est donc : parlez ! Faites plein d'erreurs ! Ne soyez pas trop dur avec vous-même et exprimez-vous !